l’élaboration d’un plant de vigne

le travail du pépiniériste

Janvier/Février : La préparation du bois

On taille les vignes-mères et on prélève les sarments en les regroupant en fagots. On récupère  les porte-greffes. Le tout est traité à l’eau chaude ( 45 min à 50°) pour détruire toute maladie bactérienne.

On prépare le matériel végétal. On nettoie les sarments puis on coupe les greffons en les débitant à un œil. On ébourgeonne les longueurs de porte-greffes et on les coupe à 28 cm (pour les plants traditionnels).

Tous les bois sont conservés en chambre froide avec humidificateur pour éviter la déshydratation.

Février/Mars/Avril : Le greffage

On assemble le greffon (partie aérienne) et le porte-greffe (à l’origine des racines). La greffe oméga est la plus répandue mais nous pouvons aussi vous proposer une greffe à l’anglaise. Une fois la greffe réalisée, le plant est paraffiné pour consolider le point de greffe et éviter la déshydratation. Puis il est mis en palox avec de la toile et des journaux pour maintenir le taux d’humidité.

Avril/Mai : La stratification

Les palox de plants sont mis dans une atmosphère propice (milieu chaud 28° et humide 90%) à la cicatrisation du point de greffe et qui facilite l’apparition du cal de soudure. Quand le cal est idéal, les palox sont retirés de la salle de chauffe, les plants sont alors décaissés et vérifiés (repousses de porte-greffes, cal de soudure) et à nouveau paraffinés avant d’être laissés en extérieur pour l’acclimatation.

Avril à Juin : Mise en pot de 1 L pour les remplacements

Les plants racines nues de l’année d’avant sont mis en pot de 1L et rangés en caissette. On entretient la serre (ébourgeonnage manuel, épointage et traitement).

Mai/ Juin : Mise en pleine terre dans la pépinière

Les plants acclimatés sont plantés en pleine terre dans la pépinière dès que les conditions climatiques le permettent. Le terrain a bien sûr été préalablement préparé et des rayonnages ont été réalisés. Les rangs sont binés et les plants bénéficient d’un arrosage régulier pour faciliter le développement racinaire.

Les plantations débutent chez les viticulteurs.

Juin à Novembre : Entretien de la pépinière

Arroser par aspersion ou grâce à un système de goutte à goutte pour répondre aux besoins des plants.

Rogner régulièrement pour favoriser la vigueur du jeune plant en maintenant une activité foliaire.

Traiter, en fonction des besoins, pour assurer la bonne santé du plant et son bon développement.

Désherber manuellement et biner pour protéger le plant et limiter la concurrence des mauvaises herbes.

Novembre/ Décembre : L’arrachage de la pépinière

Les plants mis en pépinière sont désormais prêts, le bois est aoûté et les racines bien développées, c’est le moment de les arracher. Chaque lot est étiqueté, mis sur palette et ramené à l’entreprise. Les palettes sont stockées en chambre froide en attendant d’être triées.

Novembre à Janvier : le tri des plants

Dans les ateliers, on vérifie manuellement la solidité du cal de soudure, la qualité du bois et du système racinaire. Puis si le plant répond à tous ces critères, on sélectionne un brin que l’on rabat à 2 yeux francs en privilégiant un bon flux de sève. Les plants sont alors mis sur les pinces d’une machine qui coupe les racines, paraffine les têtes, compte les plants par 50. Les lots sont ensuite étiquetés et stockés en chambre froide.

TOUT AU LONG DE L’ANNEE

Il ne faut pas oublier, tout le travail inhérent à la culture de la vigne, effectué en agriculture biologique.